Le Duel automate

Un automate et un duel

Un automate est une mécanique vivante, une machine complexe au service de l'art qui distille de l'émotion dans ses rouages. Les automates sont issus du monde de l'horlogerie mais contrairement aux horloges, ils figent le temps pour nous plonger dans un imaginaire poétique à l'orée du monde des hommes et des machines.
Jusqu'ici la magie des automates s'est accomplie dans des mouvements majestueux mais  souvent lents. "Le Duel" de John-Mikaël Flaux revisite cette magie au travers d'un combat énergique et farouche entre deux silhouettes d'escrimeurs. On assiste à une opposition de la mécanique envers elle-même dans un combat perpétuel, mouvement contre mouvement, métal contre métal.
 
456 composants et 730 heures plus tard

Au départ, seuls deux éléments prévalaient: l'idée d'un duel et une photo de combat d'escrime décomposé d'Eadweard Muybridge. De là, il a fallu tout dessiner, étudier, fabriquer, et tester. Du mécanisme moteur jusqu'au combat en passant par les musculatures, rien n'a été laissé au hasard. L'étude a pris presque autant de temps que la fabrication des 239 pièces spécialement créées pour l'occasion (122 découpages et 117 tournages). Les 217 autres  composants déjà existants sont essentiellement des vis, goupilles, écrous, et composants horlogers du mécanisme moteur. Chacun d'entre eux a toutefois fait l'objet de modifications et de finitions esthétiques.
 
Une longue histoire

Du 18ème siècle à aujourd'hui, les maîtres  se sont succédés: Jacques de Vaucanson, Pierre Jacquet-Droz et Frédéric Leschot, Peter Kizing, Henri Maillardet et François Junod pour ne citer que les meilleurs… Inventant tour à tour animaux mécaniques, humanoïdes dessinateurs, écrivains et joueurs d'instrument. 
L'automate écrivain d'Henri Maillardet (conservé au Franklin Institute à Philadelphie) a même inspiré celui du film "Hugot Cabret" de Martin Scorsese. C’est un métier rare qui compte  sur les doigts de la main ses artisans et qui doit sa survie aux passionnés. John-Mikaël Flaux fait partie de ces horlogers qui souhaitent voir survivre ce métier formidable en s'y investissant.
 
La clef de la vie

Pas de vie sans tour de clef: il nous faut, tour après tour, donner notre énergie pour l'animer.  C'est ce qui différencie les robots des automates au sens noble du terme: les premiers sont électroniques mais les seconds sont totalement mécaniques. Les uns sont autonomes, les autres ont besoin des humains… pour vivre !
Sans la clef, nos êtres mécaniques, horloges ou automates, ne peuvent se mouvoir. L'atelier en a donc fait son symbole.
 
Pont de barillet anglé
Pont de barillet anglé
Jambe gauche assemblée
Jambe gauche assemblée
Tête de l'escrimeur droit
Tête de l'escrimeur droit
Colimaçonage sur une roue
Colimaçonage sur une roue
La Vidéo
Accueil           Le créateur           Car Clock          Automate         Savoir-faire          Contacter 

                      

 ©2018 John-Mikaël Flaux Créateur-horloger - Tous droits réservés
 1 Rue du Bief, 25500 MORTEAU

Mentions Legales
@john_mikael_flaux